750 grammes
Tous nos blogs cuisine Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 09:12
Sur la table, Mme Penlan avait déposé un énorme jambon, rose comme la langue de Dagobert, du pain de seigle, du saucisson et des fruits. les pots de confiture à la groseille étaient d'une alléchante couleur.
"Est-ce que nous devons manger tout cela, madame Penlan ?
- Bien sûr", dit-elle.
Elle était petite, dodue et s'affairait gentiment autour des enfants.
"Et il y a encore uen tarte aux cerises, faite avec nos cerises et notre crème. Je connais l'appétit des enfants, j'en ai eu sept !"

(...)

L'arrière-cuisine était tellement pleine que c'était difficile d'y pénétrer : pâtés de viande, jambons, langue de boeuf, légumes, tartes aux fraises, confitures, flans, pots de crème, bouteilles de cidre, Mme Penlan avait fait presque tout, à elle seule. Elle rit lorsqu'elle vit les enfants ouvrir de grands yeux devant tant de splendeurs.
"Vous ne mangerez rien jusqu'au dîner, dit-elle, pas de goûter aujourd'hui, car je veux que vous ayez bon appétit ce soir."

Extraits de Le club des cinq au bord de la mer d'Enid Blyton
Partager cet article
Repost0

commentaires

miss_bonbon 02/06/2008 13:32

aah le club des cinq...toute mon enfance! et des messages subliminaux pour la suite alors!

gracianne 02/06/2008 12:34

Je comprends mieux maintenant pourquoi j'aimais tant le club des 5, etant gosse.
Merci pour le sourire.