Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 17:04

Camille et Madeleine proposèrent de faire la cuisine; les enfants avaient bâti un four dans leur jardin; ils le chauffaient avec du bois sec qu'ils ramassaient eux-mêmes. La proposition fut acceptée avec joie; les enfants coururent demander des tabliers de cuisine; ils revinrent tout préparer dans leur jardin. Auguste et Pierre apportèrent le bois; ils cassaient chaque brin en deux et en remplissaient leur four.

Avant de l'allumer, ils se rassemblèrent pour savoir ce qu'ils allaient servir pour leur déjeuner.

—Je ferai une omelette, dit Camille.

Madeleine:—Moi, une crème au café.

Elisabeth:—Moi, des côtelettes.

Pierre:—Et, moi, une vinaigrette de veau froid.

Henri:—Moi, une salade de pommes de terre.

Jacques:—Moi, des fraises à la crème.

Louis:—Moi, des tartines de pain et de beurre.

Henriette:—Et moi, du sucre râpé.

Jeanne:—Et moi, des cerises.

Auguste:—Et moi, je couperai le pain, je mettrai le couvert, je préparerai le vin et l'eau, et je servirai tout le monde.

Et chacun alla demander à la cuisine ce qu'il lui fallait pour le plat qu'il devait fournir. Camille rapporta des oeufs, du beurre, du sel, du poivre, une fourchette et une poêle.

—Il me faut du feu pour fondre mon beurre et pour cuire mes oeufs, dit-elle. Auguste, Auguste, du feu, s'il vous plaît.

Auguste:—Où faut-il l'allumer?

Camille:—Près du four; dépêchez-vous, je bats mes oeufs.

Madeleine:—Auguste, Auguste, courez à la cuisine me chercher du café pour ma crème que je fouette; je l'ai oublié; vite, dépêchez-vous.

Auguste:—Il faut que j'allume du feu pour Camille.

Madeleine:—Après; allez vite chercher mon café: ce ne sera pas long, et je suis pressée.

Auguste partit en courant.

Elisabeth:—Auguste, Auguste, il me faut de la braise et un gril pour mes côtelettes; je finis de les couper proprement.

Auguste, qui accourait avec le café, repartit pour le gril.

Pierre:—Il me faut de l'huile pour ma vinaigrette.

Henri:—Et moi, du vinaigre pour ma salade; Auguste, vite de l'huile et du vinaigre.

Auguste, qui rapportait le gril, retourna en courant chercher le vinaigre et l'huile.

Camille:—Eh bien! mon feu, c'est comme ça que vous l'allumez, Auguste? Mes oeufs sont battus, vous allez me faire manquer mon omelette.

Auguste:—On m'a donné des commissions; je n'ai pas encore eu le temps d'allumer le bois.

Elisabeth:—Et ma braise? où est-elle, Auguste? Vous avez oublié ma braise!

Auguste:—Non, Elisabeth, mais je n'ai pas pu: on m'a fait courir.

Elisabeth:—Je n'aurai pas le temps de faire griller mes côtelettes; dépêchez-vous, Auguste.

Louis:—Il me faut un couteau pour couper mes tartines. Vite un couteau, Auguste.

Jacques:—Je n'ai pas de sucre pour mes fraises; râpe du sucre pour mes fraises; râpe du sucre, Henriette; dépêche-toi.

Henriette:—Je râpe tant que je peux, mais je suis fatiguée; je vais me reposer un peu. J'ai si soif!...

Jeanne:—Mange des cerises; moi, aussi, j'ai soif.

Jacques:—Et moi donc? je vais en goûter un peu; cela rafraîchit la langue.

Louis:—Je veux me rafraîchir un peu aussi; c'est fatigant de faire des tartines.

Et voilà les quatres petits qui entourent le panier de cerises.

Jeanne:—Asseyons-nous; ce sera plus commode pour se rafraîchir.

Ils se rafraîchirent si bien, qu'ils mangèrent toutes les cerises; quand il n'en resta plus, ils se regardèrent avec inquiétude.

Jeanne:—Il ne reste plus rien.

Henriette:—Ils vont nous gronder.

Louis, avec inquiétude:—Mon Dieu! comment faire?

Jacques:—Demandons à Cadichon de venir à notre secours.

Louis:—Que veux-tu que fasse Cadichon? il ne peut pas faire qu'il y ait des cerises quand nous avons tout mangé!

Jacques:—C'est égal; Cadichon, mon bon Cadichon, viens nous aider; vois notre panier vide, et tâche de le remplir.

cadichon.JPGJ'étais tout près des quatre petits gourmands. Jacques me mettait le panier vide sous le nez pour me faire comprendre ce qu'il attendait de moi. Je le flairai et je partis au petit trot; j'allai à la cuisine, où j'avais vu déposer un panier de cerises, je le pris entre mes dents, je l'emportai en trottant et je le déposai au milieu des enfants encore assis en rond près des noyaux et des queues de cerises qu'ils avaient mis dans leur assiette.

Un cri de joie accueillit son retour. Les autres se retournèrent tous à ce cri, et demandèrent ce qu'il y avait.

—C'est Cadichon! c'est Cadichon! s'écria Jacques.

—Tais-toi, lui dit Jeanne; ils sauront que nous avons tout mangé.

—Tant pis, s'ils le savent! répondit Jacques. Je veux qu'ils sachent aussi combien Cadichon est bon et spirituel.

Et, courant à eux, il leur raconta comment j'avais réparé leur gourmandise. Au lieu de gronder les quatre petits, ils louèrent Jacques de sa franchise, et donnèrent aussi de grands éloges à mon intelligence.

Pendant ce temps, Auguste avait allumé le feu de Camille, la braise d'Elisabeth; Camille faisait cuire son omelette, Madeleine finissait sa crème, Elisabeth grillait ses côtelettes, Pierre coupait son veau en tranches pour y faire un assaisonnement, Henri tournait et retournait sa salade de pommes de terre, Jacques faisait une bouillie de ses fraises et de sa crème, Louis achevait une pile de tartines, Henriette râpait son sucre qui débordait le sucrier, Jeanne épluchait les cerises du panier, Auguste, suant, soufflant, mettait le couvert, courait pour avoir de l'eau fraîche pour rafraîchir le vin, pour embellir l'aspect du couvert avec des bateaux de radis, de cornichons, de sardines, d'olives. Il avait oublié le sel, il n'avait pas songé aux couverts; il s'apercevait que les verres manquaient; il découvrait des hannetons et des moucherons tombés dans les verres, dans les assiettes. (...)

Partager cet article

Repost 0
Published by Tiuscha
commenter cet article

commentaires

Une Recette ?

Miam-slurp !

iconesalade.jpgiconesoupe.jpgiconetartesalee.jpg




iconelegume-copie-1.jpg
iconedessertsfruites.jpgiconegateaux.jpgnuageentremets-copie-1.jpgiconegaufrecrepe.jpgmoduleboisson.jpgiconepain.jpgiconesans.jpgiconearcenciel.jpg 

Jour Après Jour...

Ils aiment !

Blogs à Croquer Recettes de cuisine

Référencé par Blogtrafic

Parents, Lisez !