Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 octobre 2013 3 30 /10 /octobre /2013 11:09

Ah! Mesdames, voilà du bon fromage,
Ah! Mesdames, voilà du bon fromage,
Voilà du bon fromage au lait
Il est du pays de celui qui l’a fait
Celui qui l’a fait il est de son village
Ah! Mesdames, voilà du bon fromage,
Voilà du bon fromage au lait
Il est du pays de celui qui l’a fait !


Et en musique...

 

Repost 0
Published by Tiuscha
commenter cet article
12 octobre 2013 6 12 /10 /octobre /2013 14:15

L’était une p’tite poule grise
Qu’ allait pondre dans l’église
Pondait un petit coco
Pour l’enfant s’il dort bientôt

L’était une p’tite poule noire
Qu’ allait pondre dans l’armoire
Pondait un petit coco
Pour l’enfant s’il dort bientôt

L’était une p’tite poule blanche
Qu’ allait pondre dans la grange
Pondait un petit coco
Pour l’enfant s’il dort bientôt

L’était une p’tite poule beige
Qu’ allait pondre dans la neige
Pondait un petit coco
Pour l’enfant s’il dort bientôt

L’était une p’tite poule verte
Qu’ allait pondre sur l’herbette
Pondait un petit coco
Pour l’enfant s’il dort bientôt

L’était une p’tite poule rousse
Qu’ allait pondre sur la mousse
Pondait un petit coco
Pour l’enfant s’il dort bientôt

L’était une p’tite poule brune
Qu’ allait pondre sur la lune
Pondait un petit coco
Pour l’enfant qui fait dodo

 

Repost 0
Published by Tiuscha
commenter cet article
8 octobre 2013 2 08 /10 /octobre /2013 10:39

L'automne est là, les goûters réconfortants aussi. Et la pomme au four fait son retour ! C'est un goûter (ou un dessert) fruité, gourmand, qui réchauffe dès les premiers froids ou les jours pluvieux. On y met du caramel, du chocolat, des pralines, des fruits secs, du nougat, selon l'envie et l'inspiration du moment : faites confiance aux enfants ! Pour cette première pomme au four qui oscille entre automne et été, on a voulu profiter encore un peu des fruits rouges d'été : framboises et myrtilles farcissent des petites pommes. Bon goûter !
Ingrédients

- 4 petites pommes
- quelques framboises
- quelques myrtilles
- 1 noisette de beurre

Préparation
Evider les pommes et placer les fruits rouges en les alternant, avec une miette de beurre à l'intérieur. Entailler légèrement la peau des pommes.
Enfourner 20-30 minutes à 190°C. Déguster tiédi.pommefourmyrtille2.jpg

Repost 0
Published by Tiuscha
commenter cet article
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 11:40

Un reste de sauce bolognaise ? A défaut de cette pâte à pizza express, vous pouvez toujours vous rabattre une tartine-bolognaise comme une pizza ! C'est rapide, tout aussi gourmand qu'une pizza, à laquelle elle ressemble un peu, vous ne trouvez pas ? A noter la version "mini" pour l'apéritif, très sympa !
Ingrédients
- 2 tranches de pain de mie (ici "maison") par personne
- 1 cuillère à soupe de sauce tomate par tranche de pain
- 2 cuillères à soupe de sauce bolognaise par tranche
- 2 morceaux de mozzarella
- origan, thym avec parcimonie
Préparation
Passer les tranches de pain (d'une épaisseur d'1 cm environ) sous le grill du four quelques instants. Le sortir et les tartiner de sauce tomate, ajouter un peu d'origan ou de thym si vous aimez. Puis déposer la bolognaise et la mozzarella et repasser dans le four à 190°C quelques minutes. Servir avec une salade verte par exemple.tartinebolognaisecommepizza.jpg

Repost 0
Published by Tiuscha
commenter cet article
23 septembre 2013 1 23 /09 /septembre /2013 16:44

On sait que le petit-déjeuner est un repas majeur et devrait être le plus riche de la journée pour démarrer avec un capital énergétique maximal. Déjeuner et dîner sont des repas "normaux" et généralement équilibrés. Mais le goûter possède une image de "plaisir" et de "gourmandise", volontiers associé aux friandises et boissons sucrées, qui le fait passer pour "accessoire", voire "néfaste". NON, le goûter est un repas essentiel à l'enfant et parfois délaissé, surtout à l'adolescence, alors que l'organisme a besoin de recharger ses batteries en cours de journée (pas question de l'abandonner non plus pour les femmes enceintes qui ne doivent pas manger deux fois plus mais mieux et mieux réparti dans la journée).
Le goûter ne doit pas être sauté mais mieux équilibré ! Même pour les adultes, dont les journées de travail reportent l'heure du dîner à des 21h/22h, de plus en plus souvent...goutertype.jpgHaro sur les goûters industriels, les barres chocolatées et les sodas !
Les biscuits industriels et les barres chocolatées, sont généralement trop sucrés et trop gras ; surtout, ils intégrent trop souvent des acides gras trans, ainsi que des additifs qui sont tout sauf nourriciers... Conservateurs, émulsifiants, acidifiants, colorants, matière grasse hydrogénée, sucre raffinée et on en passe... Il ne suffit pas d'indiquer sur son emballage la mention qui va bien "manger-bouger" pour se dédouaner.
L'avantage de préparer des goûters "maison" c'est qu'on peut y mettre ce que l'on veut, sucre complet ou miel, farines diverses pour équilibrer son apport en gluten, vrais oeuf de ferme, fruits de saison etc...

Le goûter idéal
Laitage, fruit, sucres lents, le même trio qu'au petit déjeuner. Côté boisson, le mieux, le plus désaltérant est encore l'eau, éventuellement avec un peu de sirop légèrement dosé : menthe pour rafraîchir en été, citron ou orgeat pour le goût. Ou une boisson fruitée de type smmothie préparée "minute" avec des fruits frais. Mais de façon occasionnelle, pour ne pas sacrifier le fruit entier, de bouche, capital pour le bol alimentaire... En hiver, on pourra servir une boisson chaude, lait de poule, chocolat chaud, en évitant bien sûr thé et café. Pour ceux qui aiment, pourquoi pas une infusion de plantes ?
Le meilleur goûter est un fruit à croquer et une tartine de pain avec un carré de chocolat ou deux. Et de temps à autres, viennoiseries, biscuits, si possible "faits maison", à condition que cela ne fasse pas doublon avec le petit déjeuner, pour éviter les excès de matières grasses ou de sucre. Ou alors privilégiez des gâteaux allégés en beurre et sucre mais du goût des enfants...
Pour ou contre les friandises ?
Personnellement, je suis pour donner une confiserie par jour, pour le plaisir car il s'agit aussi de l'équilibre affectif de l'enfant, et non seulement de son équilibre alimentaire qu'il s'agit. En revanche, je suis contre les paquets de bonbons qu'on ouvre en récréation : quand on commence, comment s'arrêter ? Beaucoup d'enfants consomment trop de friandises chaque jour. Un peu de plaisir oui, de l'addiction et un excès non contrôlé, non. Mais c'est un point de vue tout personnel...
Vouc trouverez sur ce blog des idées de goûters et des recettes plus ou moins riches mais dont vous pourrez contrôler les ingrédients. Vous en trouverez d'autres encore sur la page facebook Y a quoi pour le goûter ?yaquoipourlegouter

Repost 0
Published by Tiuscha - dans Nutrition
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 17:04

Camille et Madeleine proposèrent de faire la cuisine; les enfants avaient bâti un four dans leur jardin; ils le chauffaient avec du bois sec qu'ils ramassaient eux-mêmes. La proposition fut acceptée avec joie; les enfants coururent demander des tabliers de cuisine; ils revinrent tout préparer dans leur jardin. Auguste et Pierre apportèrent le bois; ils cassaient chaque brin en deux et en remplissaient leur four.

Avant de l'allumer, ils se rassemblèrent pour savoir ce qu'ils allaient servir pour leur déjeuner.

—Je ferai une omelette, dit Camille.

Madeleine:—Moi, une crème au café.

Elisabeth:—Moi, des côtelettes.

Pierre:—Et, moi, une vinaigrette de veau froid.

Henri:—Moi, une salade de pommes de terre.

Jacques:—Moi, des fraises à la crème.

Louis:—Moi, des tartines de pain et de beurre.

Henriette:—Et moi, du sucre râpé.

Jeanne:—Et moi, des cerises.

Auguste:—Et moi, je couperai le pain, je mettrai le couvert, je préparerai le vin et l'eau, et je servirai tout le monde.

Et chacun alla demander à la cuisine ce qu'il lui fallait pour le plat qu'il devait fournir. Camille rapporta des oeufs, du beurre, du sel, du poivre, une fourchette et une poêle.

—Il me faut du feu pour fondre mon beurre et pour cuire mes oeufs, dit-elle. Auguste, Auguste, du feu, s'il vous plaît.

Auguste:—Où faut-il l'allumer?

Camille:—Près du four; dépêchez-vous, je bats mes oeufs.

Madeleine:—Auguste, Auguste, courez à la cuisine me chercher du café pour ma crème que je fouette; je l'ai oublié; vite, dépêchez-vous.

Auguste:—Il faut que j'allume du feu pour Camille.

Madeleine:—Après; allez vite chercher mon café: ce ne sera pas long, et je suis pressée.

Auguste partit en courant.

Elisabeth:—Auguste, Auguste, il me faut de la braise et un gril pour mes côtelettes; je finis de les couper proprement.

Auguste, qui accourait avec le café, repartit pour le gril.

Pierre:—Il me faut de l'huile pour ma vinaigrette.

Henri:—Et moi, du vinaigre pour ma salade; Auguste, vite de l'huile et du vinaigre.

Auguste, qui rapportait le gril, retourna en courant chercher le vinaigre et l'huile.

Camille:—Eh bien! mon feu, c'est comme ça que vous l'allumez, Auguste? Mes oeufs sont battus, vous allez me faire manquer mon omelette.

Auguste:—On m'a donné des commissions; je n'ai pas encore eu le temps d'allumer le bois.

Elisabeth:—Et ma braise? où est-elle, Auguste? Vous avez oublié ma braise!

Auguste:—Non, Elisabeth, mais je n'ai pas pu: on m'a fait courir.

Elisabeth:—Je n'aurai pas le temps de faire griller mes côtelettes; dépêchez-vous, Auguste.

Louis:—Il me faut un couteau pour couper mes tartines. Vite un couteau, Auguste.

Jacques:—Je n'ai pas de sucre pour mes fraises; râpe du sucre pour mes fraises; râpe du sucre, Henriette; dépêche-toi.

Henriette:—Je râpe tant que je peux, mais je suis fatiguée; je vais me reposer un peu. J'ai si soif!...

Jeanne:—Mange des cerises; moi, aussi, j'ai soif.

Jacques:—Et moi donc? je vais en goûter un peu; cela rafraîchit la langue.

Louis:—Je veux me rafraîchir un peu aussi; c'est fatigant de faire des tartines.

Et voilà les quatres petits qui entourent le panier de cerises.

Jeanne:—Asseyons-nous; ce sera plus commode pour se rafraîchir.

Ils se rafraîchirent si bien, qu'ils mangèrent toutes les cerises; quand il n'en resta plus, ils se regardèrent avec inquiétude.

Jeanne:—Il ne reste plus rien.

Henriette:—Ils vont nous gronder.

Louis, avec inquiétude:—Mon Dieu! comment faire?

Jacques:—Demandons à Cadichon de venir à notre secours.

Louis:—Que veux-tu que fasse Cadichon? il ne peut pas faire qu'il y ait des cerises quand nous avons tout mangé!

Jacques:—C'est égal; Cadichon, mon bon Cadichon, viens nous aider; vois notre panier vide, et tâche de le remplir.

cadichon.JPGJ'étais tout près des quatre petits gourmands. Jacques me mettait le panier vide sous le nez pour me faire comprendre ce qu'il attendait de moi. Je le flairai et je partis au petit trot; j'allai à la cuisine, où j'avais vu déposer un panier de cerises, je le pris entre mes dents, je l'emportai en trottant et je le déposai au milieu des enfants encore assis en rond près des noyaux et des queues de cerises qu'ils avaient mis dans leur assiette.

Un cri de joie accueillit son retour. Les autres se retournèrent tous à ce cri, et demandèrent ce qu'il y avait.

—C'est Cadichon! c'est Cadichon! s'écria Jacques.

—Tais-toi, lui dit Jeanne; ils sauront que nous avons tout mangé.

—Tant pis, s'ils le savent! répondit Jacques. Je veux qu'ils sachent aussi combien Cadichon est bon et spirituel.

Et, courant à eux, il leur raconta comment j'avais réparé leur gourmandise. Au lieu de gronder les quatre petits, ils louèrent Jacques de sa franchise, et donnèrent aussi de grands éloges à mon intelligence.

Pendant ce temps, Auguste avait allumé le feu de Camille, la braise d'Elisabeth; Camille faisait cuire son omelette, Madeleine finissait sa crème, Elisabeth grillait ses côtelettes, Pierre coupait son veau en tranches pour y faire un assaisonnement, Henri tournait et retournait sa salade de pommes de terre, Jacques faisait une bouillie de ses fraises et de sa crème, Louis achevait une pile de tartines, Henriette râpait son sucre qui débordait le sucrier, Jeanne épluchait les cerises du panier, Auguste, suant, soufflant, mettait le couvert, courait pour avoir de l'eau fraîche pour rafraîchir le vin, pour embellir l'aspect du couvert avec des bateaux de radis, de cornichons, de sardines, d'olives. Il avait oublié le sel, il n'avait pas songé aux couverts; il s'apercevait que les verres manquaient; il découvrait des hannetons et des moucherons tombés dans les verres, dans les assiettes. (...)

Repost 0
Published by Tiuscha
commenter cet article
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 15:43

Déjà la rentrée, on n'a pas vu l'été passer. Mais l'été n'est pas encore terminé, loin de là...Et les vacances dans à peine un mois ! Après la première journée d'école, le premier mercredi d'activités extra-scolaires, les (bonne) habitdes sont prises, celle de préparer le goûter des enfants aussi... Sucré mais pas trop gras. Et à alterner avec de simples tartines de pain, beurre et confiture ou chocolat à croquer, comme jadis... Aujourd'hui, je propose un gâteau à la noix de coco et aux deux chocolats, sans beurre. Une gourmandise plutôt "raisonnable" donc !
Ingrédients
- 100 grammes de crème de coco
- 100 grammes de farine

- 50 grammes de noix de coco râpée
- 1/2 sachet de poudre à lever
- 2 oeufs

- 1 pincée de sel
- 150 grammes de sucre blond

- 80 grammes de chocolat (lait et noir en mélange)
Préparation

Blanchir les œufs et le sucre. Ajouter la crème de coco, la farine, la noix de coco râpée, la poudre à lever, le sel en mélangeant bien. Ajouter les chocolats coupés en morceaux (ou chocolats en pistoles).
Verser dans un moule souple. Enfourner 30 minutes environ à 180°C.gateaucoco2chocsansbeurre.jpg

Repost 0
Published by Tiuscha
commenter cet article
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 17:18

fougasse_saladepoischichespoivron.JPG

Repost 0
Published by Tiuscha
commenter cet article
12 mai 2013 7 12 /05 /mai /2013 14:48

Le petit garçon tourna les yeux vers la théière. Le couvercle se soulevait de plus en plus et des fleurs en jaillissaient, si fraîches et si blanches; de longues feuilles vertes sortaient même par le bec, cela devenait un ravissant buisson de sureau, tout un arbre bientôt qui envahissait le lit, en repoussant les rideaux. Que de fleurs, quel parfum ! et au milieu de l'arbre une charmante vieille dame était assise. Elle portait une drôle de robe toute verte parsemée de grandes fleurs blanches; on ne voyait pas tout de suite si cette robe était faite d'une étoffe ou de verdure et de fleurs vivantes.

- Comment s'appelle-t-elle, cette dame ? demanda le petit garçon.

- Oh! bien sûr, les Romains et les Grecs auraient dit que c'était une dryade, mais nous ne connaissons plus tout ça. Ici, à Nyboder, on l'appelle "la fée du Sureau". Regarde-la bien et écoute-moi...

La fée du sureau, Hans-Christian Andersenfleursureau2013.jpg

Repost 0
Published by Tiuscha
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 09:25

Pas vraiment une recette, juste un assemblage amusant pour créer la surprise pour vos enfants et leur faire manger deux fruits au lieu d'un ! Ce kiwi-matriochka est composé de fruits gigognes, avec une surprise à l'intérieur. Mieux que l'oeuf K..... ! A l'intérieur du kiwi creusé, on loge une fraise (et même, on pourrait ajouter une baie encore dans la fraise, framboise, mûre, myrtille, groseille ou cassis... On pourrait aussi ranger le kiwi à l'intérieur d'une autre fruit, plus gros !). A vous de jouer, avec les enfants !kiwifraisegigogne.jpg

Repost 0
Published by Tiuscha
commenter cet article

Une Recette ?

Miam-slurp !

iconesalade.jpgiconesoupe.jpgiconetartesalee.jpg




iconelegume-copie-1.jpg
iconedessertsfruites.jpgiconegateaux.jpgnuageentremets-copie-1.jpgiconegaufrecrepe.jpgmoduleboisson.jpgiconepain.jpgiconesans.jpgiconearcenciel.jpg 

Jour Après Jour...

Ils aiment !

Blogs à Croquer Recettes de cuisine

Référencé par Blogtrafic

Parents, Lisez !