Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2009 2 10 /03 /mars /2009 18:02
Ce n'est pas le 1er avril, la mauvaise nouvelle du jour n'est pas une bonne blague de potache. Tant pis ! Pour se consoler, avanti la pizza-poisson à la sardine... Et pensez-y dans 3 semaines !


Ingrédients
pour la pâte à pain
- 500 grammes de farins
- 1 sachet de levure sèche de boulanger
- 300 ml d'eau
- 1 cuillère à café de sel
pour la garniture
- 1 pot de sauce tomate maison en conserve
- 1 boîte de sardine
- olives noires
et pour ceux qui aiment, du fromage naturellement, mais vous le savez, mes filles n'aiment pas !

Préparation
Mélanger les ingrédients de la pâte à pain et pétrir environ10 minutes. Laisser reposer sous un linge, au chaud.
Abaisser la pâte et la découper en forme de poisson, l'enduire de sauce tomate, poser les écailles de sardine, fignoler avec les olives noires et enfourner à 220°C environ 15 minutes.


Repost 0
11 octobre 2007 4 11 /10 /octobre /2007 13:47
Du 15 au 21 octobre, la Semaine du Goût aura, comme chaque année,  l'objectif de sensibiliser les jeunes palais à l'art de la dégustation, à la découverte de nouvelles saveurs et aux bénéfices d'une alimentation équilibrée... Manger sain en se régalant, c'est possible et voici 18 ans que l'aventure gourmande initiée par Jean-Luc Petitrenaud perdure, entraînant dans son sillage cuisiniers en herbe et gourmands raisonnés...

semainegout.jpgPhoto La Semaine du Goût

En tant que Maman adepte de ces valeurs de diversité gustative, apprentissage des ingrédients de base comme des plus nobles, je ne peux qu'applaudir et encourager les enseignants à participer à cette opération, et aux parents que vous êtes à utiliser ce tremplin gourmand pour diversifier l'alimentation de vos bambins.
Je trouve juste dommage de limiter autant ces participations puisque seuls les professeurs de CM1 et CM2 ont le privilège de donner ces leçons de goût en s'appuyant sur les supports pédagogiques conçus spécifiquement mais rien n'empêche les autres de s'intéresser au sujet...

A noter aussi les nombreux autres participants, restaurateurs et artisans qui nous feront découvrir leurs produits et recettes à des "prix tout doux"...

Repost 0
17 septembre 2007 1 17 /09 /septembre /2007 10:00
Indépendamment de toutes ses qualités nutritionnelles et affectives, l'allaitement est la première étape de l'apprentissage du goût (même si in utero, le foetus est déjà en contact avec des substances de natures et de saveurs différentes).

Le goût du lait maternel, sa texture, sa couleur et sa composition changent en fonction des besoins du nourrissons mais aussi de l'alimentation de la mère. Proposé à la demande, le lait est plus ou moins gras selon le moment de la journée (plus riche le matin et le soir pour pallier le "jeûne" du bébé) et même durant la tétée, il évolue aussi selon la période de l'année (plus gras en hiver) et la croissance de l'enfant (plus nutritif en période dit "pic de croissance").

Il n'est pas rare que le lait prenne une teinte vert clair quand la mère mange des haricots verts en quantité, de la salade et autre vegétal "chlorophyllé", le lait est plus épais et calorique si elle absorbe des aliments gras et bien entendu, il prend la saveur des aliments que bébé goûte au cours de la tétée...

Depuis les années 70, plusieurs études ont été menées sur le sujet, analysant des échantillons de lait de début et fin de tétée et en les comparant au lait maternel ; plus du tiers des composantes correspondaient bien à des saveurs des aliments ingérés par la mère. Une autre étude a montré l'influence d'aliments précis, notamment l'ail : la saveur alliacée était non seulement présente dans le lait maternel mais perceptible par le nourrisson. Et parfois appréciée, bébé têtant plus longtemps et de façon plus intensive !  Mais après plusieurs tétées "aillées", le nourrisson reprenait un rythme normal, laissant à penser qu'il s'était habitué à cette nouvelle saveur...

Une chose est sûre désormais : le lait maternel offre une palette de saveurs qui sont autant d'expériences sensorielles appréciables pour l'enfant. Sensuellement  aréables et qui participent à son éveil. Certains avancent même  que l'allaitement favorise un meilleur palais, voire de meilleures facultés olfactives (ils anticipent en cela les résultats sur les humains, d'une étude réalisée sur les lapereaux). Les "nez" auraient-ils tous été des enfants allaités ?

Au contraire du lait artificiel qui lui n'offre qu'un goût unique, inchangé (comme la plupart des produits industriels aujourd'hui linéaires et sans aspérité gustative !), la diversité qui lui est offerte dès sa naissance via le lait maternel est le premier pas d'une "éducation" du goût.

Celles qui allaitent ne doivent donc pas se brider, aucun mets n'est mauvais, il faut juste s'assurer que bébé apprécie (en général, il aime ce qu'il a aussi perçu à travers le liquide amniotique) et digère bien, expérimenter et rectifier au fur et à mesure de ces "tests" culinaires...
Repost 0

Une Recette ?

Miam-slurp !

iconesalade.jpgiconesoupe.jpgiconetartesalee.jpg




iconelegume-copie-1.jpg
iconedessertsfruites.jpgiconegateaux.jpgnuageentremets-copie-1.jpgiconegaufrecrepe.jpgmoduleboisson.jpgiconepain.jpgiconesans.jpgiconearcenciel.jpg 

Jour Après Jour...

Ils aiment !

Blogs à Croquer Recettes de cuisine

Référencé par Blogtrafic

Parents, Lisez !